Présentation de l’option histoire des arts ( classique )

Enrichir sa culture générale et s’ouvrir aux mondes artistiques

L’option Histoire des arts aux élèves curieux et intéressés par les différents horizons artistiques et ayant le désir d’acquérir une culture générale pour les années post-bac. Les années d’HDA au lycée permettent aux élèves d’aiguiser leur sensibilité, de diversifier leurs goûts et leurs centres d’intérêt, et – en dehors du bénéfice immédiat des points obtenus lors du baccalauréat – de se construire un bagage culturel très utile pour les études supérieures.

L’enseignement de l’histoire des arts est un enseignement riche et varié qui cherche à faire découvrir aux élèves six grands domaines artistiques : les arts visuels, les arts du son, les arts de l’espace, les arts du spectacle, les arts du langage et les arts du quotidien.

Le programme de l’option HDA :

En seconde, le programme s’étend de l’Antiquité jusqu’en 1815 ! Selon les choix du professeur, les désirs des élèves ou l’actualité culturelle, on pourra se pencher plus particulièrement sur telle période ou sur telle question esthétique.
En première, le programme se restreint de 1815 à 1939, s’intéressant davantage à l’entrée dans la modernité, aux avant-gardes, mais aussi à l’évolution du statut des artistes, aux politiques culturelles ou encore à la mondialisation du marché de l’art.
En terminale, l’HDA s’attache à deux thématiques : celle du patrimoine et celle de la création artistique et des pratiques culturelles depuis 1939. Les élèves étudient deux questions à l’intérieur de ces deux thématiques. Pour 2017 et 2018, les deux objets d’étude sont : « Patrimoines, représentations et mémoire du travail » et « Scénographier l’art ».

Les horaires :

Les cours d’HDA représentent 2 heures par semaine, le mercredi après-midi.
Les élèves sont regroupés en fonction de leur niveau (seconde, première, terminale), sauf lors de sorties ou rencontres avec des professionnels du monde de l’art où tous les niveaux sont souvent regroupés. Ce brassage est aussi l’occasion pour chacun de rencontrer des élèves d’autres classes autour de centres d’intérêt communs.
RQ : Pour garantir la possibilité d’assister aux cours d’HDA, il faut choisir l’option dans la fiche d’inscription au lycée.

L’épreuve de l’option facultative au bac :

A partir des connaissances acquises pendant les trois années, les élèves constituent un dossier qu’ils présentent à l’oral. Ce dossier présente trois ou quatre œuvres en relation avec les questions abordées l’année de terminale.
L’oral dure 30 minutes. L’épreuve HDA étant optionnelle, seuls sont retenus les points au-dessus de la moyenne. C’est une option largement valorisée par le jury : la majorité des candidats obtiennent une très bonne note.

Les sorties et les rencontres :

L’enseignement l’HDA ne peut se concevoir sans sorties culturelles et rencontres avec des acteurs des différents domaines artistiques. Beaucoup d’heures de cours se passent donc hors des murs du lycée : musées ou expositions, théâtres ou opéras, concerts ou promenades urbaines. Ainsi cette année, les élèves de l’option HDA ont pu visiter la salle du théâtre des Sablons à Neuilly, suivre une visite conférence sur le Bauhaus au musée des arts décoratifs, assister à une répétition générale d’un concert de musique romantique, voir le dernier spectacle vivant des acrobates de la compagnie XY, être spectateurs de la représentation Réparer les vivants, parcourir l’exposition Chtchoukine à la Fondation Vuitton, découvrir l’art Shang au musée Cernuschi... Ils ont pu rencontrer quelques professionnels ou spécialistes : l’artiste de street art, Zevs, leur a expliqué ses démarches et ses pratiques, le directeur artistique de Chambord est venu leur parler de l’importance de la scénographie, les élèves de l’Ecole Boule leur ont présenté l’exposition sur le Bauhaus.

Le voyage :

L’équipe d’enseignants se propose chaque année d’organiser pour les élèves inscrits en option HDA un voyage scolaire dans une ville ou dans un lieu susceptible de solliciter plusieurs questionnements et plusieurs expériences artistiques, comme Lyon, Metz, Marseille, Lille, Chambord...

plaquette de présentation de l’option hda