Musique en Première et Terminale

L’option facultative de Musique en Première et Terminale

L’option est assurée par Mme Contrant que vous pouvez conctacter ici ou

Elle est ouverte à tout élève sortant de Seconde. Elle s’ajoute aux matières principales. Elle apporte plaisir et ouverture culturelle. C’est une option qui demande un investissement continu. Les cours se déroulent au collège Danton, 77 rue Danton. Le collège est doté de nombreux instruments de musique et de plusieurs salles.

Classe de première : mercredi 13h - 14h
Classe de terminale : mercredi 14h - 16h

- Classe de Première :
A raison d’une heure hebdomadaire le mercredi de 13h à 14h, les élèves acquièrent des méthodes pour commenter la musique (révisions des différents styles et périodes).
Une partie du programme de Terminale est déjà étudiée en Première pour alléger la préparation en Terminale.

- Classe de Terminale :
À raison de deux heures hebdomadaires de 14h à 16h, les élèves étudient les œuvres au programme national, s’entraînent à l’épreuve du baccalauréat (méthodologie, bacs blancs) et choisissent l’interprétation qu’ils présenteront au baccalauréat. Tous les répertoires musicaux peuvent être présentés : rock, jazz, musique classique, musiques traditionnelles, création personnelle, improvisation…

- La soirée des Talents :
Les élèves de Première et de Terminale s’entraîneront pour interpréter leurs morceaux.

L’option musique facultative

- Au baccalauréat, les élèves passent une épreuve comprenant une interrogation instrumentale ou vocale et un commentaire oral sur une des trois œuvres au programme. Cette épreuve est notée sur 20, seuls les points au dessus de la moyenne sont pris en compte et le coefficient est de 2 (mais avoir moins de 10 à De Vinci-Danton n’est jamais arrivé !).

- Les élèves n’ayant pas pris cette option facultative, peuvent aussi se présenter à l’épreuve musicale au baccalauréat, en candidats libres, mais cela comporte toutefois quelques risques en ce qui concerne le commentaire oral.

- L’option facultative de musique participe à l’ouverture culturelle des élèves et son coefficient (2) peut permettre l’obtention d’une mention.

- Les cours commencent mi-septembre. Les élèves sont informés de la date du 1er cours par affichage au lycée.
En septembre, les élèves peuvent assister aux cours librement, à l’essai. A partir d’octobre, une liste définitive est établie.
L’épreuve de musique du baccalauréat se déroulera au lycée Renoir à Asnières fin mai 2017.

- Pour un complément d’informations, vous pouvez contacter le professeur :
monique.contrant@enc92.fr
ou
monique.contrant@ac-versailles.fr

Baccalauréats général et technologique, session 2016  OPTION FACULTATIVE DE MUSIQUE toutes séries

1. Œuvres au programme du Baccalauréat 2016 : extrait du bulletin Officiel

Le Bulletin Officiel n°1 du 7 janvier 2016 :
http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=97025

Musique - Option facultative toutes séries
Les œuvres qui suivent sont des références pour l’évaluation des élèves au baccalauréat, mais ne sauraient constituer l’ensemble des œuvres rencontrées et étudiées durant l’année. « Celles-ci sont bien plus nombreuses, certaines étant abordées par la pratique d’interprétation, d’arrangement ou encore de (re)création/manipulation, d’autres l’étant par l’écoute, la sensibilité, le commentaire et l’analyse auditive. » (extrait du programme fixé par l’arrêté du 21 juillet 2010, B.O. spécial n° 9 du 30 septembre 2010)

- Maurice Ravel : Concerto pour la main gauche.

- Wolfgang Amadeus Mozart : Divertimento K136, D Majeur.

- L’Affaire Tailleferre, production lyrique de l’Opéra de Limoges (2014) au départ de l’œuvre radiophonique de Germaine Tailleferre, Du style galant au style méchant, 4 opéras bouffes pastiches (webdocumentaire disponible sur le site de Canopé). »

2. Déroulement de l’épreuve : extrait du bulletin Officiel
Bulletin officiel n° 14 du 5 avril 2012
http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=59483

V.2 Épreuve facultative, toutes séries générales et technologiques

Épreuve orale de pratique et culture musicales

Durée : 40 minutes

Partie A : 30 minutes maximum

Partie B : le temps restant

Pas de temps de préparation

L’épreuve est organisée en deux parties enchaînées et évaluées par le même jury. La partie A mobilise les compétences perceptives du candidat et sa culture musicale, la partie B lui permet de témoigner de ses pratiques musicales. Les deux parties de l’épreuve peuvent se succéder dans un ordre choisi par le candidat, la durée totale de l’épreuve ne pouvant excéder 40 minutes.
Une fiche de synthèse, remplie par le candidat et dont un modèle est joint en annexe 4, présente au jury les réalisations et études qui constituent le corpus du candidat élaboré tout au long de l’année scolaire. Y figurent notamment les pratiques musicales qui ont été conduites durant l’année scolaire ainsi que les orientations ayant présidé à l’étude des problématiques du programme. Ce document, dont la présentation au jury est obligatoire, n’est pas évalué mais permet au jury d’enrichir le questionnement du candidat durant les deux moments de l’épreuve.

Partie A : écoute comparée

Deux brefs extraits d’œuvres musicales, dont l’un est obligatoirement issu d’une des œuvres du programme limitatif publié au Bulletin officiel du ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative, sont écoutés successivement (au maximum à trois reprises). Guidé par les questions du jury, le candidat en réalise le commentaire comparé visant à souligner les différences et ressemblances des musiques entendues (caractéristiques, expressions, références, etc.). Certaines questions posées peuvent éventuellement s’appuyer sur un document (bref texte ou bref extrait de partition notamment) communiqué au candidat durant son interrogation et lui permettant d’enrichir sa réponse.

La fiche de synthèse permet d’élargir l’entretien à d’autres œuvres connues du candidat.

Le jury évalue les compétences perceptives du candidat et sa connaissance des problématiques étudiées dans le cadre du programme. Il apprécie également ses capacités à utiliser à bon escient ses connaissances et compétences musicales (vocales et/ou instrumentales) pour resituer les extraits entendus dans l’histoire générale de la musique.

Partie B : interprétation

Après avoir brièvement présenté la nature d’une pièce témoignant des pratiques musicales menées durant l’année scolaire, le candidat en interprète tout ou partie à l’aide de sa voix ou de son instrument, en étant éventuellement accompagné par ses partenaires habituels au lycée (quatre élèves maximum issus du lycée du candidat) . Cette interprétation est suivie d’un entretien avec le jury.

L’évaluation porte sur la qualité artistique de l’interprétation (quel que soit le niveau technique auquel se situe le candidat) et sur la capacité du candidat à mettre la pièce choisie en perspective avec les problématiques du programme.
Pour l’ensemble de l’épreuve, un piano est mis à disposition du candidat. Tout autre instrument utilisé doit être apporté par les soins du candidat et sous son entière responsabilité.

Critère d’évaluation et notation

Cette épreuve est notée sur 20 points répartis comme suit :
- partie A notée sur 13 points ;
- partie B notée sur 7 points.

- Candidats individuels et candidats issus des établissements hors contrat d’association avec l’État

Ils présentent l’épreuve dans les mêmes conditions que les candidats scolaires.

Composition du jury

Chaque commission d’interrogation est composée d’au moins deux professeurs d’éducation musicale ou de musique enseignant en lycée et/ou collège.

Annexes : modèle de fiche pédagogique. Le modèle de fiche de synthèse de l’épreuve facultative de musique est au Bulletin Officiel, annexe 4, page 10 :
http://media.education.gouv.fr/file/14/84/2/modeles_fiches_pedagogiques_211842.pdf